Notre avis sur les 5 meilleures jumelles

Arnaud  publié le 16 février 2020 à 22h41.
Top du Top
Les jumelles H2O de Bushnell
  • Œilletons twist-up
  • Large champ de vision (jusqu’à 1000 m)
  • Précision de la mise au point
  • Étanchéité totale à l’eau
Coup de coeur
Les jumelles Dps-I Olympus
  • Correction dioptrique intégrée
  • Protection UV
  • Gainage en caoutchouc
  • Large champ de vision
Qualité / Prix
Les jumelles de National Geographic
  • Polyvalence
  • Réglage simple
  • Qualité d’optique
  • Fonction correcteur dioptrique

Dispositif optique à longue portée, les jumelles s’invitent dans diverses situations, que ce soit pour surveiller un endroit, apprécier une balade en mer, un meeting aérien ou un spectacle. Trouvez l’équipement idéal avec notre sélection des meilleures jumelles.

En Bref

Pour choisir des jumelles, il faut faire attention au grossissement de l’accessoire. En examinant les deux premiers chiffres sur la fiche technique de l’appareil, il est possible d’avoir une idée du niveau de grossissement. Selon l’usage que vous comptez en faire, il faut alors privilégier les jumelles au grossissement adéquat.

Le diamètre des jumelles est également important. Il faut choisir des jumelles avec un diamètre assez grand pour avoir une meilleure vision. Puisque les jumelles avec les diamètres les plus larges sont souvent lourdes et encombrantes, il faut choisir celles que vous n’aurez pas de mal à manier.

La distance minimale de mise au point des jumelles impacte sur la netteté de l’image observée. Cela dit, un accessoire avec une faible distance de mise au point permettra d’observer des éléments de petite taille. Il faut donc tenir compte de l’usage à faire de l’appareil pour effectuer un bon choix.

Enfin, le type de construction des jumelles est un élément important à prendre en compte. Selon que vous souhaitez un accessoire avec une excellente luminosité ou plutôt un appareil compact et étanche, vous aurez le choix entre des jumelles en Porro et en toit.

Pendant le choix des jumelles, il serait également intéressant de faire attention aux différents accessoires. Il faut s’assurer d’avoir une lanière de cou pour mieux utiliser l’appareil. Certains modèles peuvent disposer une mousse de néoprène en guise d’antichoc.

Parmi la panoplie de jumelles disponibles sur le marché, cinq d’entre elles se démarquent par leur grande qualité. Il s’agit notamment :

  • des jumelles Dps-I Olympus ;
  • des jumelles H2O de Bunsnell ;
  • des jumelles 10 × 50 de National Geographic ;
  • des jumelles Hunter de Bresser ;
  • des jumelles ACULON de Nikon.

En faisant une comparaison entre ces différents modèles, on en déduit que les jumelles Dps-I Olympus sont les plus performantes. En effet, ce modèle dispose d’une correction dioptrique intégrée et d’une protection UV. Avec son gainage en caoutchouc et son large champ de vision, il est possible d’observer des détails en toute sécurité.

Notre sélection

  1. Les jumelles Dps-I Olympus
  2. Les jumelles H2O de Bushnell
  3. Les jumelles 10 x 50 de National Geographic
  4. Les jumelles Hunter de Bresser
  5. Les jumelles ACULON de Nikon
  1. Les jumelles Dps-I Olympus

    Les jumelles Dps-I Olympus sont équipées de lentilles recouvertes d’une couche de protection qui permet d’avoir des images avec un très bon contraste et parfaitement lumineuses. Profitez d’une expérience unique en pleine nature grâce à une qualité optique élevée et un large champ de vision de 65°. Cette paire de jumelles plait pour son design classique ainsi qu’à sa finition robuste et particulièrement la protection en caoutchouc pour une prise en main plus confortable. L’angle de vision est suffisamment large pour permettre d’observer avec netteté des objets en mouvement. Le réglage est rapide et ultra simple avec la large molette centrale de mise au point incluse. Pour une observation claire et nette, ce modèle est équipé de verres asphériques. Olympus se soucie même de votre bien-être en se dotant d’une protection des yeux contre les rayons UV.

    • Correction dioptrique intégrée
    • Protection UV
    • Gainage en caoutchouc
    • Large champ de vision
    • Légère aberration chromatique
  2. Les jumelles H2O de Bushnell

    Les prismes en toit BaK-4 des jumelles H2O de Bushnell sont la meilleure garantie que l’on puisse avoir pour des images nettes et lumineuses. Les lentilles de ce modèle bénéficient d’un traitement multicouche, ce qui en dit long sur leurs performances. Avec une distance minimum de mise au point de 3,6 m relativement faible, ce modèle permet d’observer des objets ou des animaux de très petite taille. Sa capacité de grossissement de 8x est couplée à un diamètre d’objectif de 42 mm. Quant à sa pupille de sortie, elle fait 5,25 mm pour un dégagement oculaire de 17 mm. Le corps de ces jumelles est enveloppé dans une protection en caoutchouc antidérapante d’une excellente adhérence pour une meilleure prise en main. L’un des atouts de ce modèle est qu’il est totalement étanche à l’eau. Les joints toriques et la purge à l’azote garantissent l’absence de buée.

    • Œilletons twist-up
    • Large champ de vision (jusqu’à 1000 m)
    • Précision de la mise au point
    • Étanchéité totale à l’eau
    • Incompatibilité avec un trépied
  3. Les jumelles 10 x 50 de National Geographic

    Les jumelles 10 x 50 de National Geographic sont lumineuses et robustes. La qualité d’optique en fait l’instrument d’observation idéale pour la plupart des situations. Le boîtier est fait dans un matériau solide pour garantir sa longévité. Ce modèle bénéficie d’une bonne protection contre les chocs grâce à son étui de rangement. Pour ceux qui souhaitent l’utiliser avec un trépied, un support est prévu à cet effet. Ces jumelles offrent une qualité de vision supérieure apportée par le correcteur dioptrique. La taille des lentilles de sortie est de 50 mm, une valeur suffisamment grande pour offrir une luminosité parfaite à toute heure de la journée. On apprécie la facilité du réglage et le faible tremblement même avec un zoom maximum.

    • Polyvalence
    • Réglage simple
    • Qualité d’optique
    • Fonction correcteur dioptrique
    • Poids conséquent (780 g)
    • Bouton obturateur léger
  4. Les jumelles Hunter de Bresser

    Le Hunter de Bresser est une paire de jumelles Porro binoculaire conçue spécialement pour les observations de longues distances. Son champ visuel est à 1000 m : 57 m. C’est un modèle compact et facile à transporter. Avec le Hunter, la reproduction des couleurs est parfaite grâce à la solidité de ses mécaniques et ses optiques recouvertes d’un traitement multicouche. Il affiche un facteur d’obscurité de 31.6 ainsi qu’une intensité de la lumière de 6.25. On est d’emblée épaté par sa haute capacité de grossissement bien équilibrée avec son poids de 814 g pour arriver à un bon compromis. C’est un vrai plaisir de manipuler ces jumelles dotées d’œilletons en caoutchouc repliable pour les porteurs de lunettes et d’un réglage dioptrique. Un filetage est prévu pour la fixation d’un trépied qui apportera toute la stabilité requise pour une utilisation en haut rapprochement. Ces jumelles sont livrées avec un sac de rangement et un mode d’emploi.

    • Haute capacité de rapprochement
    • Faibles tremblements
    • Parfaite reproduction des couleurs
    • Présence d’un filetage pour adapter un trépied
    • Protections de lentille mal fixées
    • Mise au point complexe
  5. Les jumelles ACULON de Nikon

    Avec un grossissement 10x et un diamètre d’objectif de 25 mm, les jumelles ACULON de Nikon ont trouvé le meilleur compromis entre encombrement et efficacité. C’est l’un des modèles les plus compacts avec un poids de 270 g. Vous avez l’assurance d’obtenir des images nettes, lumineuses et larges grâce aux lentilles traitées multicouches. Un gainage caoutchouté a été pensé pour assurer à l’utilisateur un confort optimal d’utilisation. Le long dégagement oculaire et la précision du réglage sont des qualités plus qu’appréciables pour les observations longue distance. Le plus : les verres écologiques qui garantissent l’absence d’arsenic et de plomb sur les prismes et les lentilles. L’étendue du champ de vision s’ajoute encore aux nombreux avantages de ce produit.

     

    • Maniabilité
    • Précision du réglage
    • Revêtement en caoutchouc
    • Faible encombrement
    • Manque de protection
    • Qualité moyenne de l’étui

Les caractéristiques les plus importantes pour choisir une paire de jumelles

Le grossissement

Concernant les 4 valeurs renseignées sur la fiche technique d’une paire de jumelles, les 2 premiers chiffres correspondent au grossissement. Par exemple, pour la mention 10 x 32, 10 signifie que l’objet observé parait 10 fois plus près. Du coup, on peut se dire qu’il n’y a pas mieux qu’un modèle avec un rapprochement le plus élevé possible. Ce qu’il faut savoir est que plus l’image est grande, plus la qualité de la luminosité se détériore et le champ de vision réduit. Les jumelles grossissant 8 à 10 fois sont les plus recommandées pour un usage général. Un rapprochement au-delà de 12 nécessite un trépied pour un rendu correct.

Le diamètre

Le second nombre se rapporte au diamètre de l’objectif. Plus ce dernier est grand, mieux il capte la lumière pour faire apparaître une image lumineuse. Et là encore, on pourrait être tenté de choisir des jumelles dotées d’un objectif à très large diamètre, mais il ne faut pas oublier que ce sont aussi les plus lourdes et les plus encombrantes. Les diamètres se situant entre 30 à 50 mm offrent un bon compromis. Ceux qui sont supérieurs feront certainement plus de 1 kg et seront plus difficiles à transporter.

La distance minimale de mise au point

Il existe une distance minimale en deçà de laquelle l’image de l’objet observé sera toujours floue, peu importe la mise au point. Pour ceux qui prévoient d’utiliser leur instrument pour contempler des insectes de petite taille ou pour faire de l’entomologie et de l’herpétologie, le mieux serait d’avoir un matériel avec la plus faible distance minimale de mise au point. Les amateurs d’ornithologie doivent s’assurer que celle-ci soit entre 10 et 5 m pour profiter d’une excellente vision. Toutefois, ce ne serait plus intéressant de l’avoir en trop faible puisque dans ce cas de figure l’image s’affiche dédoublée, ce qui s’explique par la réduction de l’angle d’observation entre les yeux.

Le type de construction des jumelles

En ce qui concerne ce facteur, il existe deux sortes de prismes : Porro et en toit. Le premier qui est le plus courant se caractérise par des objectifs très écartés pour donner une excellente luminosité. Ce type de construction est ultra solide, mais il n’offre pas une étanchéité parfaite. Le deuxième, plus innovant, est beaucoup plus léger. Il est apprécié pour sa compacité et sa totale étanchéité. Les modèles sous pressions d’azote sont parfaitement étanches, même soumis à une immersion profonde de plusieurs mètres.

Quels accessoires pour ses jumelles ?

Les jumelles sont toujours fournies avec quelques accessoires, lesquels diffèrent d’un modèle à un autre. Le plus courant est la lanière de cou qui est aussi la plus indispensable. Elle est idéalement élargie pour davantage de confort avec les jumelles lourdes. Sinon, elle est réglable en longueur.

Les modèles disposant d’un revêtement en caoutchouc bénéficient d’une protection qui amortit les chocs, ce sont les plus appréciés par les naturalistes. Comme antichoc sur les angles fragiles, certains instruments proposent la mousse de néoprène.

Les œilletons en caoutchouc à extension latérale évitent que les rayons lumineux ne pénètrent dans les oculaires. Attention, car ils sont incompatibles avec le port de lunettes.

Comme accessoire de protection, vous avez le capuchon oculaire qui protège ce dernier de la pluie et l’étui de cuir qui permet de ranger les jumelles de façon à ce que l’utilisateur puisse les sortir rapidement. Les deux sont solidaires de la lanière de cou. Sinon, les couvercles anti-poussière pour les objectifs sont aussi intéressants.

Conclusion

Ce comparatif nous a permis de faire le tri entre les meilleurs modèles de jumelles du marché. Et le modèle Dps-I Olympus est notre coup de cœur, et ce, parce que cette paire de jumelles offre des images lumineuses avec un rapprochement de 10x.

On arrive à un minimum de distorsion grâce à des lentilles asphériques. Doté de prisme Porro et d’optiques hautes performances, ce modèle tient parfaitement ses promesses en termes de qualité d’image. Une grande molette centrale a été pensée pour faciliter la mise au point. Par ailleurs la correction dioptrique permet d’ajuster la prise de vue rapprochée. La clarté du champ de vision et la transmission de la lumière sont assurées par la qualité de conception des prismes et des lentilles.

Ces jumelles sont en outre équipées de viseur dont la lentille bénéficie d’une protection UV qui limite la fatigue visuelle. C’est un instrument polyvalent recommandé pour diverses activités dont les rencontres sportives, les randonnées, l’ornithologie, etc.

FAQ

Quelle est l’utilité des jumelles ?

Les jumelles sont utilisées dans de nombreux domaines et à des fins diverses. Il est possible de les utiliser pour des opérations militaires. Dans ce cas, elles servent à observer l’ennemi sans être vu. Les jumelles sont également utilisées en astronomie pour observer de petites particules. Enfin, dans les domaines tels que le sport, l’ornithologie, la sécurité ou le tourisme, les jumelles trouvent toute leur utilité.

Comment fonctionnent les jumelles ?

Le principe de fonctionnement des jumelles est plutôt simple. D’abord, les objectifs captent la lumière qui entre dans le système optique. Les images qui résultent des objectifs sont retournées dans tous les sens (haut/bas et gauche/droite). Les images sont ensuite grossies grâce aux oculaires fonctionnant comme des loupes. Dans le cas d’une observation d’images terrestres redressées, le véhicule optique se situant dans le chemin lumineux intervient.

À quoi correspond le grossissement des jumelles ?

Le grossissement des jumelles correspond au niveau de zoom que peut atteindre l’appareil. En fonction de sa capacité de grossissement, l’utilisateur peut voir des objets bien éloignés. Pour connaître le grossissement de jumelles, il faut faire attention aux deux premiers chiffres inscrits sur la fiche du modèle. Pour un modèle de 10 × 50, le grossissement sera donc 10x.

Comment nettoyer les jumelles ?

Puisque les jumelles sont utilisées en extérieurs, elles peuvent vite ramasser de la poussière. Pour les nettoyer, vous pouvez vous servir d'un chiffon. Pour ce qui est des verres, il est préférable de faire usage de pinceaux doux pour le nettoyer. Vu qu’elles sont plus ou moins fragiles, il faut faire attention à ne pas faire une grosse pression pour elles. Si les verres sont très sales, il est possible d’utiliser un tissu en microfibres pour enlever toutes les particules de poussière.

Quelles différences entre des jumelles à prismes de Porro et des prismes en toit ?

La véritable différence entre ces deux types de jumelles est relative à la mise en œuvre des différents systèmes. Avec des prismes de Porro, les rayons lumineux suivent un chemin de forme rectangulaire. Par contre, avec des prismes en toit, le chemin est en angle aigu. Aussi, l’écart entre les deux objectifs est plus grand chez les Porro. Par ailleurs, dans un système en toit, on retrouve une forme plus compacte et plus étroite.